Du 13 au 17 octobre des ludothèques du monde entier se sont regroupées à la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette à Paris pour réfléchir autour du thème "faire vivre jeux et jouets en ludothèque". 600 congrétistes dont 25 pays représentés se sont mobilisés.

"Ce 11ème congrès international des ludothèques a souhaité mettre au centre de la réflexion les objets ludiques. Quels sont-ils ? Comment se transforment-ils ? Quelle est la place des nouveaux objets ludiques que sont les jeux vidéo et autres supports numériques ? Il s’agissait de proposer une réflexion collective sur la façon dont la ludothèque et les ludothécaires choisissent, utilisent, mettent en scène, fabriquent ou modifient, adaptent les jeux et jouets. A partir du matériel, l’objectif est bien de comprendre la spécificité et les évolutions des ludothèques, la logique des pratiques, mais aussi les différences que l’on peut trouver selon le pays, le quartier, les publics, les conceptions du métier, etc. Il s’agissait tout à la fois de donner des pistes de réflexion et d’amorcer le débat sur ce que deviennent les objets ludiques en ludothèques, sur la façon dont ils sont pensés et proposés aux publics, sur les moyens mis en oeuvre pour les faire vivre.

Pour cela le programme proposait :

4 conférences de chercheurs qui se sont interrogés sur le jouet, sur son design en relation avec les traditions populaires, sur sa « biographie », la façon dont différents utilisateurs se l’approprient, sur son histoire, en particulier celle de ses relations à l’éducation, sur l’émergence de nouveaux objets fortement liés au marketing.

6 tables rondes qui permettent d’aborder tous les aspects de la relation entre une institution et l’objet, de sa conception et sa classification, à la formation des ludothécaires et la reconnaissance des ludothèques, en passant par la façon dont est pris en compte ou non le jeu vidéo.

36 ateliers regroupent les 107 communications proposées par les nombreux professionnels et chercheurs qui ont répondu à l’appel. Celui-ci incitait à faire des propositions concernant tant l’objet ludique, dans la ludothèque ou en dehors d’elle, que la ludothèque, institution culturelle organisée autour du jeu, des jeux et des jouets. Nous avons regroupé ces interventions autour de différents thèmes qui permettent tout d’abord de découvrir les ludothèques du monde entier dans leurs diversités et leurs similitudes, mais aussi d’explorer les questions que se posent aujourd’hui les ludothécaires, par exemple la place du jeu et de la ludothèque à l’hôpital, l’accueil de publics différents, les relations à l’éducation et à l’école, le rôle social de cette institution. Certaines sessions sont plus centrées sur le matériel ludique, par exemple les jouets numériques, les jeux symboliques, les jeux de société, la fabrication de jeux, les équipements.

18 posters viennent élargir la réflexion en proposant des présentations d’institutions et d’expériences. Au-delà du programme, il s’agira de voir et toucher des jeux et jouets, de s’interroger sur comment les faire vivre, mais aussi de permettre débats et rencontres entre professionnels, entre chercheurs, entre chercheurs et professionnels."

Gilles Brougère – Président (Communiqué de presse de l’Association des Ludothèques Françaises)

Ce voyage à Paris, nous a permis de faire le point sur nos pratiques et la reconnaissance du métier, de nouer des contacts avec des ludothèques de toute la France, de découvrir et tester des jeux et des jouets, de visiter des ludothèques d’Ile-de-France… de quoi réaliser que nous avons toutes nos particularités et nos richesses.

Nous sommes donc revenu des idées pleins la tête fort des expériences que vivent auusi les autres ludothèques.

X